Fleurissement, en avant!

Nous voulons des coquelicots

Que celui qui n’aime pas les fleurs sauvages lève le doigt. S’il l’ose. Notre projet de fleurissement de toute la France avance à petits pas, mais il avance. Nous y croyons profondément, car nous avons un pouvoir de germination immense.

Le but est simple et grandiose: faire germer un nouveau pays en semant par millions et dizaines de millions des graines de fleurs sauvages.

Première étape: trouver des semences (et pas n’importe lesquelles!)

Nous voulons des coquelicots ne se lance pas dans le troc de graines, mais vous recommande plusieurs semenciers (voir leurs propositions en bas de cette page), qui ont mis leurs graines aux couleurs de notre cause. De quoi doter tout votre entourage de semences, que vous pourrez offrir dans les jolis paquets griffés aux couleurs des Coquelicots que nous a envoyés Claire, d’Arcueil.

Et n’hésitez pas à garder vos graines locales et à fureter dans les bourses d’échanges qui vont bientôt reprendre.

Ne semons pas n’importe quoi!

Il existe une vraie menace de pollution génétique par des semences récoltées à l’autre bout du monde. Les coquelicots chinois ne sont pas les nôtres! Vous trouverez informations et adresses sur l’excellent site www.fcbn.fr/vegetal-local-vraies-messicoles. Un moteur de recherche et une carte permettent de trouver des producteurs proches de chez vous ou d’en repérer en fonction des plantes qu’ils produisent. Une démarche menée sous l’égide de la fédération des conservatoires botaniques nationaux, qui poursuit une vraie démarche de protection de la biodiversité. 

Et à ceux qui se préoccupent de n’introduire aucune espèce invasive par accident, voici une liste solide du Museum National d’Histoire Naturelle.

 

Deuxième étape: repérer des endroits pour les planter

Vous êtes tous invités à repérer dans vos villes et villages les endroits les meilleurs pour y planter des graines. Sous un arbre de la promenade? Devant la permanence d’un élu? Autour de l’école, devant la gare, sur le toit de l’immeuble? Au pied de votre entreprise ou sur un rond-point?

Cherchons des endroits visibles, insolites, symboliques.

Troisième étape: semer, planter, bouturer

Sera-ce un vendredi soir, à l’occasion d’un rassemblement? Ou d’un rendez-vous un samedi matin, à la fraîche, dans le pépiement des oiseaux? Vous trouverez votre moment, seul(e) ou accompagnés. A l’arrivée, nous serons des dizaines de milliers, dans tout le pays, à avoir mis en terre nos graines et nos semis. Des dizaines de milliers qui auront donné vie à des millions de plantes et offert le gite et le couvert aux bêtes. Et la beauté au monde à ceux qui sauront la voir.

 

PS: connaissez-vous les bombe à graines? Faciles à faire, notamment avec des enfants, et très efficaces. Tout est expliqué là: http://jardinons-ensemble.org/IMG/pdf/fdln-fiche-fabriquer-des-bombes-a-graines.pdf

 

Les offres des grainetiers qui nous soutiennent:

Ferme de Sainte-Marthe

Mille variétés anciennes

Semence Bio (à commander à partir du 23 avril sur leur site)  

  • sachets de graines de coquelicot des champs
  • sachets de jachère fleurie
Dernière minute: nos amis de Kokopelli viennent juste de nous donner leur accord!